Même si les scénarios de relocalisation ont la cote, le secteur de la production textile, à forte intensité de main d’oeuvre, alerte plutôt sur les besoins industriels et en compétences pour accroître son activité.

Retrouvez-ici l’article dans son intégralité »