La Métropole Européenne de Lille (MEL) a déposé un dossier de candidature appelé Réemploi en Nord auprès de l’Union Européenne pour décrocher 5 millions d’euros. L’enjeu : augmenter les performances de la filière du réemploi qui consiste à faire de nos déchets de nouveaux biens de consommation. Le dossier a été rejeté. Mais aujourd’hui, deux acteurs détiennent les marchés du réemploi dans la Métropole : le Grenier et Triselec.

Le Grenier collecte dans l’ensemble des déchetteries métropolitaines les objets pouvant être revendus dans des ressourceries.

Voir l’article dans son intégralité »